De la même période
Rome Républicaine
|Déplier Analyses
|Déplier Documents
De la même région antique
Rome
|Déplier Analyses
|Déplier Documents

  Rome Républicaine   :|:   Document

Quadrans romain Hercule et proue de C. Caecilius Metellus Caprarius

réf. : fr.1875.2019 | 2 février 2019 | par Francis Leveque
monnaies | 3e quart du IIe siècle av. J.-C.
Rome, Rome ( Italie )
Twitter Twitter

Monnaie de bronze coulé de 17,9 mm de diamètre, pesant 4,65 g.

Nom de l’atelier : Rome

Date : 125 av. J.-C.

Recto :

anépigaphe
Description : Tête d’Hercule à droite, coiffée de la peau de lion (peau du lion de Némée) dans le champ, trois globules derrière la tête

Verso :

C. METEL . ROMA
traduction : Quintus Metellus, Rome
Description : proue de galère à droite, trois globules verticaux à droite, au-dessus tête d’éléphant. METEL sur la coque, ROMA au dessous de la coque.

Commentaire :

Cette monnaie porte la signature du triumvir monétaire Caius Caecilius Metellus Caprarius (C METEL). Il a été en fonction en 125 av. J.-C. avec M. Porcius Laeca et Mn. Acilius Balbus. Il suit une brillante carrière. Il est consul en 113 et mène une campagne contre les Thraces jusqu’en 111 avec le titre d’imperator. Puis il est censeur avec son cousin Quintus Caecilius Metellus Numidicus en 102 av. J.-C.

Le poids de l’as est devenu très faible. La tête d’Hercule montre qu’il s’agit d’un quart d’as. Le revers porte une proue schématisée.

La proue présente un éperon trident dans le prolongement de la quille et un faux-stolos à son sommet pour protéger le pont.

Une ligne court le long du bordé à mi-hauteur de la coque, légèrement inclinée. Il s’agit d’une préceinte. Entre elle et le plat bord on aperçoit des croisillons qui représentent le bastingage.

Sur le pont on distingue un éléphant qui rappelle la victoire de son aïeul Lucius Caecilius Metellus, consul en 251 av. J.-C. Celui-ci était chargé de défendre Palerme, port carthaginois dont les Romains ont pris le contrôle deux ans auparavant. Il affronta les carthaginois sous les murs de la ville, les mit en déroute et captura 142 éléphants qui furent ensuite portés à Rome.

        

Bibliographie :

  • M.H. Crawford, Roman Republican Coinage (RRC), Cambridge , 1970, n° 269/4
  •