De la même période
Grèce hellénistique
|Déplier Synthèses
|Déplier Analyses
|Déplier Documents
De la même région antique
Iles de l’Egée
|Déplier Analyses
|Déplier Documents
  Grèce hellénistique   :|:   Document
 
Graffito des extrémités d’un navire de guerre à Délos
réf. : fr.1924.2019 | 21 février 2019 | par Francis Leveque
graffiti | Milieu du Ier siècle av. J.-C.
Délos, Iles de l’Egée ( Grèce )
Twitter Twitter

Rien qu’avec les extrémités on devine un navire long, fin, léger, et puissant.

 

Ce graffito a été recopié dans une maison du quartier du théâtre, plus précisément dans l’îlot de la maison des bijoux, à 1 mètre du sol. Les murs de cette maison datent de la fin de la période hellénistique, vraisemblablement du milieu du Ier s. J.-C. postérieure aux pillages de Délos (88 et 69 av. J.C.). D’autres graffiti ont été relevés dans cette maison.

Celui-ci a été relevé par L. Basch.

Dimensions :
- Longueur : 35 cm
- Hauteur sur le mur : 1 m

Il n’est resté que les deux extrémités du navire représenté par ce graffito. On y reconnait bien les éléments caractéristiques d’un navire de guerre long.

A droite la proue se compose d’un éperon dans le prolongement de la quille et d’une proéminence juste au dessus, à mi-hauteur de l’étrave, qui représente sans doute un proembolon. Un ensemble de 3 lignes courbes parallèles surplombe le tout.
A la poupe, à gauche, on reconnait l’extrémité verticale qiu se termine par les 4 traits de l’aphlaston. La présence d’une croix est étrange.

Au dessus de la poupe du navire l’inscription en grec désigne l’auteur du graffito :
« Alexas m’a fait ». Comme le fait remarquer L. Basch, Alexas montre que les auteurs de graffiti de navires ne sont pas des illettrés en mal de reconnaissance.

 
 
                 
 

Bibliographie :

  • L. Basch, Le musée imaginaire de la marine antique (MIMA), Institut hellénique pour la préservation de la tradition nautique, Athènes , 1987, p.375, n° 22
  •