De la même période
Rome Impériale
De la même région antique
Latium
|Déplier Analyses
|Déplier Documents
  Rome Impériale   :|:   Document
 
Fresque de l’ISIS GIMINIANA d’Ostie
réf. : fr.825.2013 | 7 juin 2013 | par Francis Leveque
peinture | Début du IIIe siècle ap. J.-C.
Ostie, Latium ( Italie )

Cette scène met en évidence un chargement sans qu’aucun contexte ne puisse déterminer le lieu exact. Le commanditaire s’attache à l’acte commercial et à l’activité des personnages, sans doute pour mettre en valeur ses propres activités.

 

Cette fresque, très restaurée, fut découverte en 1865 dans la nécropole de la via Laurentina à Ostie, colombarium n°31. Elle ornait le mur gauche du tombeau et se trouvait près d’une figure de Mercure qui est perdue. Sur le mur du fond, on distingue une scène de banquet, conservée actuellement au Musée grégorien profane (inv. 10786). Cette peinture est maintenant présentée dans un cadre placé dans la salle des Noces Aldobrandines.

dimensions :
- hauteur : 47 cm,
- largeur : 94 cm (avec l’encadrement)

La scène montre un chargement de grains dans un navire marchand. Les porteurs (des esclaves) empruntent une passerelle pour monter à bord ce qui prouve qu’aucune structure permanente n’était à disposition sur la scène.

Le nom de la profession de certains personnages est indiquée. Au centre, Arascantus est le nom du réceptionnaire de l’annone, l’administration des greniers publics à Rome. Il contrôle et mesure les apports de blé dans un modius (récipient de mesure connu pour les matières sèches). A gauche, Farnaces est le patron (magister) du navire.

Ce cargo présente une forme convexe avec une étrave élancée vers l’avant. La poupe massive est également convexe. Elle se termine par une large structure ornée d’un disque bleu. Le pilote est juché sur une cabine dont on distingue une fenêtre. On voit bien les leviers de commande qui lui permettent de manipuler les gouvernails latéraux.
Le mat est excentré très à l’avant.
Les porteurs accèdent au navire par une passerelle à l’avant.

Le volume du navire et les 2 forts gouvernails manipulés par le pilote font penser à un robuste cargo de l’annone, le service qui permettait de transporter le blé d’Egypte à Rome.

 
              

Bibliographie :

  • F. Moll, Das Schiff in der bildenden Kunst vom Altertum bis zum Ausgang des Mittelalter, 1929 , 1929, n° 96, pl. IX
  • L. Basch, Le musée imaginaire de la marine antique (MIMA), Institut hellénique pour la préservation de la tradition nautique, Athènes , 1987, p.468, n° 1048
  • D. Galloy,F. Hayt, Le monde romain, De Boeck & Larcier, Bruxelles , 1995, p.38
  •  
     
    © 2008-2014 Francis LEVEQUE - |