De la même période
Rome Républicaine
|Déplier Analyses
|Déplier Documents
De la même région antique
Rome
|Déplier Analyses
|Déplier Documents
  Rome Républicaine   :|:   Document
 
Denier romain émis du vivant de Pompée par Pison (var.)
réf. : fr.1616.2019 | 11 mars 2019 | par Francis Leveque
monnaies | Milieu du Ier siècle av. J.-C.
Rome, Rome ( Italie )
Twitter Twitter

Cette monnaie a servi au financement et à la propagande en faveur de Pompée.

 

Denier d’argent coulé de 18 mm de diamètre, pesant 3,86 g.

Nom de l’atelier : Grèce

Date : 49-48 av. J.-C.

Recto :

CN. PISO PRO.Q / NVMA
Traduction : Cn. Calpurnius Piso (Frugi ?) - Proquesteur / Numa Pompilius (sur le bandeau, 2e roi de Rome)
Description : Tête de Numa Pompilius à droite, ceinte d’un bandeau inscrit

Verso :

Texte : MAGN. PRO.COS
Traduction : Cn. Pompeius Cn.f. Sex.n. Magnus, proconsul de l’Hispanie
Description : Proue de galère à droite

Commentaire :

Ce denier fut frappé par Cn. Calpurnius Piso, descendant d’une vieille famille romaine ayant occupé de nombreuses charges de haut rang pendant toute l’histoire de la République romaine. Il prétendait descendre d’un des fils du roi Numa.

Républicain, il combat Jules César dans la guerre civile en Afrique en 47/46 av. J.-C., et s’y distingue parmi ses ennemis les plus acharnés. Il combat ensuite les triumvirs en se joignant à M. Junius Brutus et C. Cassius Longinus en 42 av. J.-C. Exilé un temps, il est ensuite autorisé à retourner à Rome où il ne mène pas de carrière politique. Auguste l’associe cependant à son consulat en 23 av. J.-C., lui offrant ainsi un statut politique important.

La monnaie

Cet exemplaire provient de la collection de M. Robert Couet

Pour ce type, M. Crawford a relevé une estimation inférieure à trente pour les coins de droit et inférieure à trente-trois pour les coins de revers. Ce denier est en réalité l’un des rares frappés du vivant de Pompée et est beaucoup plus rare que ne le laissent paraître les ouvrages généraux. Dans les trésors, M. Crawford n’a relevé l’existence que de quatre exemplaires provenant des dépôts d’Alvignano (2 ex.), d’Avvetrana (1 ex.) et d’Aquileia (1 ex.).

La proue semble appartenir à un navire puissant, sans doute le navire amiral de la flotte contrôlée par Pompée. Il est alors en guerre contre César depuis que celui-ci a franchi le Rubicon en janvier 49. César contrôle l’Italie, Pompée est en Grèce avec une flotte de 600 navires et neuf légions.

L’élément structurant de la coque semble être la préceinte basse. Épaisse et droite, elle supporte un éperon trident massif aussi. Celui-ci n’est pas exactement dans l’axe de la quille mais plutôt dans l’axe de la préceinte. La quille présente une courbure qui donne à la coque et au navire un aspect volumineux et lourd.
Une préceinte haute sert de support à un proembolon qui dépasse de l’étrave à mi-hauteur. Son extrémité est décorée d’une tête, comme un message au navire percuté. Même si elle n’est pas expressément figurée, la préceinte se prolonge à gauche et sert de support à une structure (plate-forme de combat, caisse de rame, ou autre).

Le sommet de l’étrave est surmonté par un imposant faux-stolos avec la volute terminale. Cette variante sert de protection au pont alors que l’origine grecque servait à la percussion.

Au dessus du plat bord, aucune structure n’est représentée. L’espace est occupé par le surnom de Pompée.
Le plat-bord est représenté par une double ligne. Celle-ci forme un décroché vertical à gauche, ce qui doit correspondre au début d’une plate-forme de combat ou une caisse de rame.
Sur le bordé, entre ce décroché et la préceinte haute, une palme décore la proue et semble être un message, sans doute le symbole du navire amiral.

Une variante de cette monnaie ne possède pas la palme sur le bordé.

 
 
           
 

Bibliographie :

  • J.F. MOLINA, M.F. CARRERA, X. CALICO ESTIVILL , Catàlogo Monogràfico de los denarios de la Repùblica Romana (CMDRR) , n° 6
  • D.R. Sear, The history and coinage of the Romans imperators (49-27 BC) (CRI), Spink and Son Ltd , n° 7
  • E. BABELON, Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine (B), Rollin et Feuardent, Paris et Londres , 1885-1886, n° 8, (Pompeia)
  • H.A. Gruber, Coins of the roman republic in the British Museum (BMC/RR), Londres , 1910, n° 62, (Spain)
  • E.A Sydenham, The Coinage of the Roman Republic (CRR), Londres , 1952 (réimpr. 1976), n° 1032 (4)
  • M.H. Crawford, Roman Republican Coinage (RRC), Cambridge , 1970, n° 446 /1
  • H. Cohen, Description historique des monnaies frappées sous l’Empire Romain Réimpr. de [la 2e éd.] augm. (C), C. Burgan-Maison Florange, Paris , 1995, n° 4 (4f.)
  • D.R. Sear, Roman coins and their values, the millenium edition (RCV), Spink and Son Ltd, Londres , 2000-2014, n° 1373
  •