Im gleichen Zeitraum
Republikanisches Rom
jedes andere Dokument gefunden
In der gleichen Region
Syrie
jedes andere Dokument gefunden
die gleichen Museum
jedes andere Dokument gefunden

  Rome Républicaine   :|:   Document

Denier de Marc Antoine avec trophée Parthes (var.)

réf. : fr.2009.2019 | 7 mai 2019 | par Francis Leveque
monnaies | 3e quart du Ier siècle av. J.-C.
Syrie ( Syrie )
Twitter Twitter

Monnaie d’argent de 19 mm de diamètre, pesant 4,01 g.

Nom de l’atelier : Atelier de campagne

Date : 38-37 av. J.-C.

Avers :

ANT. AVG. III. VIR. R. P. C
Traduction : Antonius Augurus Triumviri Rei Publicæ Constituandæ
Antoine augure triumvir pour la restauration de la République
Description : Profil de Marc Antoine à droite.

Revers :

IMP – TER
Traduction : Imperator Tertium, Imperator pour la troisième fois
Description : Trophée entre proue de bateau et bouclier macédonien.

Commentaire :

Ces pièces datent de la période comprise entre 36 et 34 av. J.-C., c’est-à-dire entre la 3e acclamation impératoriale de Marc Antoine et la réalisation effective de son deuxième consulat.

Le trophée qu’on voit au revers est formé d’armes parthes, en souvenir des victoires de Marc Antoine en Orient : casaque courte, casque rond, poignard recourbé à la ceinture ; au bras droit, l’épée appelée acinaces ; au bras gauche, le bouclier long, évidé de chaque côté.
La guerre contre les Parthes (conseillés par Quintus Labienus) avait repris en 40 av. J.-C. en Syrie, puis notamment en Cappadoce et en Asie. Ils sont battus par Publius Ventidius Bassus, un fidèle de Marc Antoine, à la fin de l’année 39 av. J.-C. puis en Syrie du Nord le 9 juin 38 av. J.-C. à la bataille du mont Gindarus. Il est le premier Romain à avoir triomphé des Parthes, ce qui efface la défaite de Crassus. Marc Antoine lui permet de recevoir son triomphe à Rome le 17 novembre 38 av. J.-C.
Le denier a donc été émis dans ce contexte, en 38 ou en 37.

La proue apparait simplifiée car elle n’occupe qu’un petit espace. De bas en haut se succèdent 3 registres. Celui du bas présente des hachures entre la qiulle et la préceinte basse qui porte l’éperon. Il s’agit certainement de renforts. L’extrémité gauche représente l’éperon à 3 lames.
Le registre central est une simple bande qui représente la coque et peut-être la préceinte haute. Parfois, à la place d’une bande, une série de 3 ou 4 globules représente cet espace.
La bande supérieure représente le bastingage et le stolos à volute qui s’élève fièrement très haut.
Au-dessus du plat-bord deux petits globules représentent deux personnages non identifiés.

Cette variante est une représentation détaillée de la proue du denier de Marc Antoine avec le trophée parthe.
D’autres exemplaires ne montrent pas la proue mais 2 boucliers.

              

Bibliographie :

  • E. BABELON, Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine (B), Rollin et Feuardent, Paris et Londres , 1885-1886, n° 78, (Antonia)
  • H.A. Gruber, Coins of the roman republic in the British Museum (BMC/RR), Londres , 1910, n° 149, East
  • E.A Sydenham, The Coinage of the Roman Republic (CRR), Londres , 1952 (réimpr. 1976), n° 1204
  • M.H. Crawford, Roman Republican Coinage (RRC), Cambridge , 1970, n° 536/3
  • H. A. Seaby, Roman silver coins (RSC) , 1978-1987, n° 18b
  • D.R. Sear, The history and coinage of the Romans imperators (49-27 BC) (CRI), Spink and Son Ltd, Londres , 1998, n° 272
  •