De la même période
Rome Républicaine
|Déplier Analyses
|Déplier Documents
De la même région antique

  Rome Républicaine   :|:   Document

As de bronze de Cnaeus Pompée

réf. : fr.1991.2019 | 24 mars 2019 | par Francis Leveque
monnaies | 3e quart du Ier siècle av. J.-C.
( Espagne )
Twitter Twitter

As de bronze de 30,7 mm de diamètre, pesant 18,31 g.

Nom de l’atelier : Hispanie

Date : 46-45 av. J.-C.

Recto :

anépigraphe
Description : Tête couronnée de Janus

Verso :

CN MAG IMP
Traduction : « Cn[æus Pompeius] Magnus Imp[erator] » , Cneius Pompée le Grand imperator
Description : Proue de navire de guerre à droite.

Commentaire :

Après la défaite et la mort de Pompée en 48 av. J.-C., ses fils se rassemblent dans la province d’Afrique avec Caton d’Utique, Metellus Scipion et quelques sénateurs. Ils sont battus à la Bataille de Thapsus en 46 av. J.-C. mais Cnaeus et Sextus Pompée réussissent à s’enfuir en Hispanie où ils sont rejoints par Titus Labienus, un ancien général de César.
Deux légions de vétérans d’Hispanie Inférieure se sont déclarés fidèles aux fils du grand Pompée. Les rebelles lèvent d’autres légions en Hispanie. Cn. Pompée est mort suite à la Bataille de Munda le 17 mars 45 av. J.-C. remportée par César. Sextus Pompée, le fils cadet, a survécu à cette bataille. Il continue la lutte et obtient même des succès en Bétique contre Asinius Pollion début 44, ce qui lui permet d’être salué imperator par ses troupes.

Après l’assassinat de César en mars 44, auquel Sextus Pompée n’a pas participé, et sur demande de Lépide, un accord est trouvé en 44 puis le Sénat Romain le nomme préfet de la flotte de la République et des côtes romaines en avril 43. Six mois plus tard, à la demande d’Octave, le Sénat déclare Sextus Pompée « ennemi public ».
Il lui oppose alors une longue résistance à partir de la Sicile jusqu’en 36.

Datation

Après la défaite de Thapsus, Cnaeus Pompée continue la lutte en Hispanie contre César. Il arrive dans cette région en 46 et il meurt en 45. Cet as est daté de cette courte période, ou juste après.
Ici la titulature correspond à celle du père : Cn. Pompée le Grand. Il est difficile de savoir si Cnaeus Pompée le jeune est à l’origine de cet as ou si son frère l’a émise en hommage juste après Munda. Comme l’habitude de Sextus Pompée est de n’indiquer aucun nom de monnayeur, je l’attribue à la période immédiatement après Munda, et avant les accords avec Lépide.

Seul Martini émettait l’hypothèse d’une émission longue, d’abord en Espagne puis à Marseille, sur la base de différences morphologiques, stylistiques et pondérales. les autres historiens attribuent cette émission à l’Espagne, peut-être Cordoue.
La plupart des monnaies de cette émission ont été découvertes en Espagne méridionale [1]. Woytek et Amela Valverde en cloncluent donc une origine hispanique et émise par l’ainé des frères, Cn. Pompée, dont avant la bataille de Munda.

Cette pièce de bronze n’est peut-être qu’une variante de la monnaie RRC 479 et des similitudes évidentes avec CRR 478 ont été notés par les différents auteurs.

La proue de navire est orienté à droite. L’éperon est dans l’axe d’une double ligne oblique sur la coque (que l’on peut interpréter comme une préceinte renforcée) et de la quille (qui est très épaisse). Elle soutiennent l’éperon à trois lames et ces renforts absorbent mieux le choc de l’éperonnage.

Une préceinte haute, horizontale, moins épaisse, soutient une proéminence qui a l’allure d’une pointe. Il s’agit d’un proembolon à mi-hauteur de l’étrave.

Au dessus, de l’étrave, Un puissant faux-stolos protège le pont où on distingue le sommet d’un abri. Un portique de pont se trouve sur le commet de cet abri.

Sur le bordé de la proue, au-dessus de la préceinte haute, une zone trapézoïdale représente un oeil apotropaïque qui protège le navire.


[1Woytek, 2003, 296 ; Amela Valverde, 2015, p. 101

           

Bibliographie :

  • D.R. Sear, The history and coinage of the Romans imperators (49-27 BC) (CRI), Spink and Son Ltd , n° 53
  • M.H. Crawford, Roman Republican Coinage (RRC), Cambridge , 1970, n° 471/1
  • R. Martini, Note metrologiche sulle emissioni bronzee di Sextus Pompeius, in Graceta Numismatica, vol. 94-95 , 1989
  • B. Woytek , Arma et nummi : Forschungen zur römischen Finanzgeschichte und Münzprägung der Jahre 49 bis 42 v. Chr., Verlag der österreichischen Akademie der Wissenschaften, Vienne , 2003, p.296
  • L. Amela Valverde, Las monedas de bronce de Cn.Pompeyo Hijo y Sexto Pompeyo (RRC471/1,478/1 y 479/1) , in Revista Numismática HÉCATE, vol. 2, Murcia , 2015
  • L. Amela Valverde, Lugares de emisión de los ases pompeyanos (RRC 471/1, 478/1 y 479/1), in XV Congreso Nacional de Numismática (Madrid, 28-30 octubre 2014) , 2016
  •