Rome Républicaine   :|:   Document

Venus couronnée sur le stolos d’une proue au revers d’un quadran romain
19 février 2017 | par Francis Leveque | réf. : fr.1614.2017
Fin du IIe siècle av. J.-C. | [fr] monnaies
Rome, Latium ( Italie )

Cette petite monnaie dispose du dessin de la même proue avec son petit amour gracieux que sur les as de la même série émise par L. Memmius

 

Monnaie de bronze de 17,5 mm de diamètre, pesant 4,71 g.

Nom de l’atelier : Rome

Date : 106 av. J.-C.

Recto :

anépigaphe
Description : Tète d’Hercule à droite, coiffée de la peau de lion ; dessous, une massue ; derrière, trois points

Verso :

MEMMI
ROMA
Traduction : « Memmi[us] », Roma
Description : Proue de navire vers la droite ; lettres au-dessus et en dessous. Un petit danseur sur la proue. La tête d’une divinité casquée orne le stolos. Sans le champ, trois points.

Commentaire :

Cette monnaie est un semis (1/2 as) romain. On trouve sur l’avers cette proue très intéressante déjà repérée sur certains as du même monnayeur.

En bas, les premiers éléments visibles au-dessus de la ligne de flottaison sont la préceinte épaisse qui se prolonge vers la lame basse d’un éperon trident à droite. Une autre ligne (encore une préceinte ?) est située dans l’axe de la lame centrale de l’éperon. Au dessus, une autre préceinte se termine à l’étrave par un habituel proembolon. Entre les préceintes l’espace est occupée par 2 séries de lignes obliques en chevron, qui se prolongent jusqu’à l’étrave. Des monnaies du IIIe siècle montre ce genre de détail sous la préceinte basse. L. Basch les interprétait comme des renforts sous-marin.

Au dessus, le cadre lisse est la représentation de la face d’une caisse de rames. Puis un oeil est représenté pour donner un aspect vivant. Enfin un faux-stolos occupe la partie supérieure de l’étrave ; il est orné d’une figure casquée qui pourrait bien être Vénus. Le petit personnage juché sur l’éperon et qui semble couronner cette figure avec une couronne de laurier est un Amour, peut-être Cupidon.

Au dessus du plat-bord on distingue une ligne et un portique d’usage inconnu mais déjà repéré sur d’autres documents.

Le monnayeur triumvir monetalis est Lucius Memmius Galeria connu pour ses émissions datées de 106 av. J.-C. Il est sans doute parent avec L. Memmius, triumvir monetalis en 108 (désigné comme consul en visite en Egypte en 112) et avec L. Memmius L.f. Gal. et C. Memmius L.f. Gal. triumviri monetalis en 87 av. J.-C.

 
        


Bibliography :


M.H. Crawford, Roman Republican Coinage (RRC), Cambridge , 1970, n° 313/4
 
 
© 2008-2014 Francis LEVEQUE - |