Egypte pharaonique   :|:   Document

Tombe de Khety : pélerinage d’Abydos
Nécropole de Beni Hassan

4 janvier 2015 | par Francis Leveque | réf. : fr.1269.2015
Fin du XXIe siècle av. J.-C. | [fr] peinture - sépulture
Beni Hassan, Egypte (Moyenne Egypte) ( Egypte )
 

Beni Hassan est le nom arabe contemporain d’un village de Moyenne Egypte. La nécropole se situe sur la rive droite du Nil, à 20 km au sud de Al-Minya, non loin d’El-Amarna.

Le nomarque Khety dirigeait le nome d’Oryx à la fin de la XIe dynastie (vers 2000 av. J.-C.). Il a fait creuser sa tombe (BH15) dans la falaise à proximité de la tombe de son père Baket III et selon un plan similaire.

Khety est représenté, parmi les peintures sur les murs ouest et nord , avec sa femme devant des scènes de chasse aux oiseaux, une récolte de papyrus, des artisans, des danseuses, etc. Le mur est est couvert de scènes de lutte à mains nues. Le mur sud contient des scènes agricoles, de vinification, le labour et une procession de bovins colorés. Les rites funéraires sont également représentés, avec les bateaux traditionnels peints sur deux registres.

Au registre supérieur les bateaux se dirigent vers la droite, sans mat ni voile. Deux bateaux sont propulsés à la rame et deux autres n’ont aucun moyen de propulsions. Ils sont cependant dirigés par un gouvernail axial posé sur un support. L’alternance de ce deux type de bateaux laisse penser que chaque bateau propulsé à la rame tire celui qui le suit. Sur le second bateau à gauche les 10 rameurs sont assis. Sur le bateau le plus à droite ils sont debout. Le bateau au bout à gauche est vide, ils dispose d’une cabine sur la moitié arrière. Le second bateau à droite dispose d’une autre sorte de cabine avec des gens à l’intérieur ; un homme à l’avant semble diriger la manoeuvre.

Au registre inférieur tous les navires sont dirigés dans l’autre sens : vers la gauche. Aucun navire n’est pourvu de rameurs. Chaque équipage a dressé un mat et a déployé une voile tendue entre deux vergues. Ces mats sont maintenant difficilement visibles. Chaque bateau dispose d’un gouvernail axial sur pivot.

Au registre supérieur, les bateaux avec rameurs se dirigent vers le nord. Au registre inférieur ils se dirigent à la voile vers le sud. Sans doute le défunt a-t-il représenté son pèlerinage rituel à Abydos.

 
                                      


Bibliographie :


P.E. Newberry, Beni Hasan. Part I–IV, Londres , 1893–1900
F. Maruéjol, La nécropole des chefs du nome de l’Oryx et des chefs du désert oriental à Béni Hassan au Moyen Empire, in Conference Beni Hassan, institut Khéops, Paris , 2003
 
 
© 2008-2014 Francis LEVEQUE - |