De la même période
Haut Empire Romain
De la même région antique
Campanie
|Déplier Analyses
|Déplier Documents
  Haut Empire Romain   :|:   Document
 
Scène navale dans la maison des Dioscures à Pompei
réf. : fr.1854.2019 | 9 janvier 2019 | par Francis Leveque
peinture | Milieu du Ier siècle ap. J.-C.
Pompei, Campanie ( Italie )
Twitter Twitter

Discrète naumachie mais elle est mise en valeur par le personnage qui la surmonte.

 

Cette belle habitation fut découverte de 1826 à 1829 ; elle se compose de deux maisons distinctes, séparées par un péristyle qui paraît avoir été commun. Elle est souvent considérée comme une des plus somptueuses maisons de Pompéi aux superbes peintures du quatrième style (68 ap. J.-C.). Elle prend son nom du sujet peint dans le vestibule d’entrée. Dans la mythologie, les Dioscures (Dioscuri) correspondent aux deux frères Castor et Pollux, fils mythiques de Zeus et Leda.

Cette scène navale se trouve sur le mur nord de la chambre 8, juste à côté du tablinum, la pièce principale de réception. C’est une pièce très colorée de panneaux rouge et de bleu, typiques du IV style, juste avant l’éruption.

On y voit 3 embarcations qui semblent s’affronter, sans doute une naumachie (spectacle très apprécié à cette époque). On distingue 4 silhouettes dans chacune, sans pouvoir affirmer qu’il s’agisse de rameurs ou de soldats. Une devrait nous permettre d’affirmer que ces bateaux sont pourvus d’un éperon.
Ce panneau est surmonté d’un personnage couronné et drapé qui regarde la déesse (?) au centre de l’oeuvre.

La photographie plus précise, mais en noir et blanc, de Tatiana Warscher montre quelques détails supplémentaires. Comme on l voit sur le navire de droite, elles disposent à la proue d’un faux-stolos en volute, d’un éperon surmonté par un proembolon et un oeil apotropaïque orne les deux faces de la proue. Les poupes sont moins visibles ; on y repère cependant un aplustre entouré à sa base par un gaillard protégé par un bastingage en croisillon (?).

La propulsion est assurée par des rames qui sortent du bordé sous la plate-forme destinée aux combattants. Ceux-ci sont nombreux sur chaque galère. On voit leurs piques émerger de leur masse ainsi qu’une épée brandie.

On trouve un paysage fantasmé d’un temple sur une île sur un panneau de la chambre 16 de la même maison.

 
 
                 
 

Bibliographie :

  • F. Avilla, L. Jacobelli, Le naumachie nelle pitture pompeiane, in Rivista di Studi Pompeiani, vol. III , 1989
  •  
     
     
     
    © 2008-2019 Francis LEVEQUE - |