De la même période
Crète minoenne
|Déplier Analyses
De la même région antique
Crète
|Déplier Analyses
|Déplier Documents

  Crète minoenne   :|:   Document

British Museum



n° 1884,0628.9


Analyses liées

  • Déplier Navires minoens (1) : Type navire oiseau
  • Déplier Sceaux minoens de l’Age du Bronze (1) : Type navire oiseau


  • Termes techniques liés

    ornement de proue

    Liens Internet

    [British Museum] Cornelian seal engraved style with a design of a three-masted ship

    Sceau minoen (A 1)
    27 avril 2008 | par Francis Leveque | réf. : FR.61.2008
    2e quart du IIe millénaire av. J.-C. | [fr] sceau
    Crète ( Grèce )

    L’agencement des voiles entre des perches verticales fut peut-être le premier moyen performant d’utiliser la force du vent.

     

    Sceau minoen en cornaline donné au British Museum par W R Paton en 1884. Il est l’un des plus important découvert en Crète. Il permet en effet de bien saisir les composantes de l’un des types de navires minoens.

    Dimensions :
    - Longueur : 1,8 cm
    - Largeur : 1,4 cm

    On distingue ici sa proue qui se prolonge en oblique par un ornement. Cet ornement est très fréquent dans l’espace minoen : il représente un sorte de « fleur de lys » ou d’« oiseau ». L. Basch a choisi le terme de navire oiseau que nous conserverons.

    Sur ce navire sont disposées 3 perches verticales maintenues à la coque par des cordes. Entre ces perches une voile en tendue. Bien logiquement elle s’affaisse entre chaque perche d’où le croissant sommital. La représentation des voiles par des croisillons est classique de ce type de navire.

    Ce type de propulsion se constatait encore au XXe siècle dans certaines régions du monde.

     
               


    Bibliographie :


    , Corpus der minoischen und mykenischen Siegel (CMS), Akademie der Wissenschaften und der Literatur Mainz zur Sammlung , 1958, vol. VII, n° 104
    L. Basch, Le musée imaginaire de la marine antique (MIMA), Institut hellénique pour la préservation de la tradition nautique, Athènes , 1987, p. 95, n° A1
     
     
    © 2008-2014 Francis LEVEQUE - |