De la même période
Croissant fertile
|Déplier Analyses
|Déplier Documents

  Croissant fertile   :|:   Document

Relief de Shuruppak

réf. : fr.1370.2016 | 24 avril 2016 | par Francis Leveque
sculpture | XXVIe siècle av. J.-C.
Mésopotamie ( Irak )
Twitter Twitter

Le thème de la légende de Noé a-t-elle un lien avec l’inondation de Shuruppak inondée au début du IIIe millénaire av. J.-C. ?

Ce petit relief décoratif a été trouvé à Shuruppak, ville du pays de Sumer en Basse-Mésopotamie, au Nord d’Ourouk, sur le site de Tell Fara. Il est daté des premières dynasties dites « dynasties archaïques », et plus particulièrement de la période des tombes royales d’Ur (2600-2500 av. J.-C.).

Pour Saggs, la ville aurait été largement inondée vers 2900 av. J.-C., ce qui expliquerait le thème du bateau mais aussi les légendes du type Noé ou Uta-Napishtim, personnage de l’épopée de Gilgamesh.

Ici nous voyons deux personnages vêtus d’un pagne bordé de languettes, assis à l’arrière d’une barque en croissant. Ils manipulent chacun une pagaie dont la pelle est de forme triangulaire. La forme du bateau est très proche du modèle découvert dans la tombe de Meskalamdug.

Le même décor est sculpté sur une plaque conservée au musée du Louvre. W. Reinhold Warttig remarque alors que la barque contient 4 personnages dont 3 seulement pagaient. Il fait alors le lien avec Noé et ses 3 fils.

        

Bibliographie :

  • H.W.F. Saggs, Babylonians, British Museum Press, Londres , 2000, p.41, fig. 14
  • J. Black, G. Cunningham, E. Robson & G. Zolyomi, The Literature of Ancient Sumer, Oxford University Press , 2004, p.150, fig. 20
  •