De la même région antique
Crète
|Déplier Analyses
|Déplier Documents
De la même période
Crète minoenne
|Déplier Analyses

  Crète minoenne   :|:   Analyse

Radeaux minoens

16 avril 2008 | par Francis Leveque | *fr | sceau | IIe - IIIe millénaire av. J.-C. | Crète ( Grèce )
 

L’emploi de radeaux dans l’Antiquité n’a pas été souvent représenté. Les minoens ont pourtant utilisé ce thème notamment sur quelques sceaux.

L’emploi de radeaux ne fait guère de doute dans l’Antiquité. Mais posséder leur représentation n’était pas évident vu leur caractère rustique. Les sceaux ci-dessous semblent composés de deux rangs de rondins disposés perpendiculairement et ligaturés. D’où la rangée du haut représentée en long et celle du bas vue de section.

Sur les sceaux H4 et H5, les sceaux semblent représentés plutôt reposer sur des outres.

Les radeaux sur récipients de terre cuite existaient aussi. On peut par exemple le vérifier au Bengladesh, où un potier utilise ce moyen pour descendre sa production vers le marché d’une ville en aval. Cette pratique existait également en Egypte jusqu’à une date récente. Pline (N.H., 8, 16) raconte qu’en 252 av. J.-C. Metellus fit traverser le détroit de Messine à ses éléphants montés sur des radeaux portés sur des dolia, les plus grandes jarres dont disposaient les Romains. En 72, les troupes de Spartacus tentèrent la même traversée (Florus, 3.20.13). Les ostrakina porthmeia que mentionne Strabon (17.788) sont certainement les même radeaux. De même H. Kees (Ancient Egypt, Londres, 1961. p.97.) les reconnait sous la forme d’"ouvrages de Khnoum", le dieu des potiers, au chapitre 99 du livre de Morts de la pyramide d’Ibi (8e dynastie).



Bibliographie :


L. Basch, Radeaux minoens, in Revue d, vol. V , 1976, p. 85-97
L. Basch, Le musée imaginaire de la marine antique (MIMA), Institut hellénique pour la préservation de la tradition nautique, Athènes , 1987, p. 138-140
 
 
© 2008-2014 Francis LEVEQUE - |