Nello stesso periodo
Rome Impériale
Nella stessa regione
Palestine
Nessun altro documento trovato
Nello stesso museo
in situ
Nessun altro documento trovato

  Rome Impériale   :|:   Documento

Petit voilier sur la mosaïque de l’église Saint Etienne à Um er-Rasas
8 novembre 2018 | par Francis Leveque | réf. : fr.1747.2018
2e moitié du VIIIe siècle ap. J.-C. | [fr] mosaïque
Palestine ( Jordanie )

Il faut bien deux timoniers pour maintenir le cap de cette barque lorsque le vent (ou Dieu) gonfle sa voile. Le sens principal donné à cette barque qui est la seule munie dotée d’un voile sur le bandeau de cette grande mosaïque est à replacer dans le contexte religieux du christianisme byzantin de Palestine.

 

A l’origine le site a vu l’implantation d’un camps de cavaliers de l’armée romaine de 200x300 m (seulement 150x50 m ont été fouillés) à la fin du IIIe siècle ap. J.-C. La petite ville a perduré jusqu’à la période musulmane au IXe siècle ap. J.-C. Elle couvrait alors 3 ha.
Umm er-Rasas se trouve à 30 km au sud-est de Madaba, au nord du wadi Mujib, à 80 km au sud d’Amman, sur une hauteur du haut-plateau, comme le montre la photo aérienne.

Le site comporte 16 églises dont certaines possèdent des sols en mosaïque bien conservés, en particulier celui de l’église Saint-Etienne (église du VIIIe s.). De plus, deux tours carrées témoignent probablement de la pratique des anachorètes stylites (moines ascétiques qui s’isolaient au sommet d’une colonne ou d’une tour).

Cette mosaïque dans l’église Saint-Etienne représente diverses villes de la région et des scènes de chasse. Contrairement à la carte de Madaba, certains lieux saints ne sont pas figurés : Bethléem, Hébron or Nazareth. Elle aurait été réalisée entre 756 et 785 si on se fie aux inscriptions en grec. Elle recouvre un sol plus ancien, contemporain de la construction l’église de l’évêque Serge, vers 587 ap. J.-C.

Dans le bandeau décoratif qui entoure le plan principal, les artistes ont représenté à plusieurs reprises une barque avec un rameur mais cette barque-ci est la seule à disposer d’une voile. Tous les personnages ont été martelés. Il semble que l’on distingue 2 visages à l’arrière de la barque, ce qui signifierait que 2 timoniers s’occupent des 2 gouvernails. Hors de la barque 2 personnages plus grands ont également été martelés.
Sur un panneau de l’église de l’évêque Serge, deux pêcheurs sont à côté de leur barque où se glisse un serpent.

Um er-Rasas est un site culturel classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en Jordanie. Il a été inscrit en 2004 en tant que site archéologique.

 
                          


Bibliografia :


M. Piccirillo, Les églises paléochrétiennes d’Umm er-Rasas (Jordanie) : cinq campagnes de fouilles , in Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres , vol. 135-2 , 1991
M. Piccirillo, The Mosaics of Jordan, American center of Oriental research, Amman, Jordanie , 1993
 
 
© 2008-2014 Francis LEVEQUE - |