De la même région antique
Crète
|Déplier Analyses
|Déplier Documents
De la même période
Crète minoenne
|Déplier Analyses

  Crète minoenne   :|:   Analyse


Analyses liées :

Déplier Sceaux minoens de l’Age du Bronze (2) : Type cycladique


Termes techniques liés :

hauban


Liens Internet :

Sceaux minoens : Type cycladique


Document liés :

Sceau minoen (B 1)
Sceau minoen (B 2)
Sceau minoen (B 3)

Navires minoens (2)

Type cycladique


16 avril 2008 | par Francis Leveque | *fr | sceau | IIe - IIIe millénaire av. J.-C. | Crète ( Grèce )
 
Le grand nombre de représentation de navires pendant plusieurs siècles en Crète minoenne peut être classé en 7 séries typologiques :
       - Type cycladique

Dessin de LandströmSi la silhouette rappelle les navires de type cycladique (représentés notament sur les poëlons de Syros), ils se distinguent par quelques aménagements : la quille s’est arrondie vers la poupe, l’absence de pagaies, la voile tendue entre 2 vergues horizontales. Cependant la représentation d’un « oiseau » à la poupe est fréquente.

Une série de haubans (souvent 2 ou trois de chaque côté) maintient le mat central. Ils sont représentés comme ils apparaissaient à un spectateur voyant le navire de face mais doivent être compris comme retenant le mat vers l’arrière et vers la coque afin de ne pas gêner la voile.

L’extrémité de la coque verticale représente la proue. Certaines sont surmontée d’un « bâton » que L. Basch assimile parfois à un beaupré servant à tendre un bouline jusqu’au sommet du mat.

Dessin de LandströmLa projection au bas de l’étrave peut être, comme au IIIe millénaire, une projection de la quille (comme les sceaux B1 et B3 pourraient laisser croire). Mais elle peut également représenter un taillemer, comme sur le sceau B2, oeuvre d’un artiste visant au réalisme.

Les 2 dessins de Landström (1961, p.26, fig. 46) ci-contre sont respectivement des essais de reconstitution de ces 2 types de navires :
- A : coque à « éperon » (d’après le sceau B1)
- B : coque à « taillemer » (d’après le sceau B2)

Cette silhouette est déjà celle du navire à éperon classique, ce type de navire traverse l’Antiquité jusqu’au moins le IVe s. ap. J.-C.,



Bibliographie :


B. Landström, Bateaux : panorama de l’histoire des Bateaux du radeau primitif aux navires atomiques, Ed. du Compas, Paris , 1961
B. Landström , The ships, Londres , 1961
L. Basch, Le musée imaginaire de la marine antique (MIMA), Institut hellénique pour la préservation de la tradition nautique, Athènes , 1987, p. 114-115
 
 
© 2008-2014 Francis LEVEQUE - |