Syrie - Mésopotamie   :|:   Document

Navire sur un décor de Nimrud
10 avril 2013 | par Francis Leveque | réf. : fr.704.2013
2e moitié du VIIIe siècle av. J.-C. | [fr] sculpture
Nimrud (Kalhu), Mésopotamie ( Irak )

Bateau mésopotamien ou sous influence extérieure, ce profil de bateau n’est peut-être pas si réaliste.

 

Panneau de gypse en relief découvert dans le palais de Teglath-Phalasar III (730 av.J.-C.). Acquisition par le British Museum : 1908

Dimensions
hauteur : 46 cm
Largeur : 46 cm

Le fragment montre le haut d’un navire phénicien(?) entouré de créatures de la mer. Deux hommes barbus tenant chacun une rame forment l’équipage du navire, qui se déplace vers la droite. Le mât au milieu du navire est maintenu par deux étais. Au sommet du mat, L. Basch envisage une hune. La proue et la poupe sont décorées avec des têtes d’animaux ; celle de la proue ressemble à la tête d’un canard, celle de la poupe à une tête d’un lion, mais semble être mal formé. Au dessus du navire, on distingue quatre animaux : un poisson, un serpent de mer ou une anguille, un grand oiseau avec une queue de serpent, et une grenouille ou tortue.

Sur le bord gauche du fragment apparaît une tourelle, avec des créneaux et un grand arbre, peut-être un cyprès. Cette partie de rempart montre que le bateau quitte une ville.

Ce panneau est un fragment d’une grande scène montrée dans le dessin pas tout à fait exact donné par Layard p. 395 et décrit p. 382. Il représente (comme le montre le dessin) une ville apparemment construite sur ​​une île, ce qui représente peut-être Tyr ou Arwad.

Dessous, un second vaisseau, sans mât, est manœuvré par trois hommes tenant de longues rames.

La scène a des parallèles étroits avec le relief de Sargon II à Khorsabad, cf. Botta, « Monument de Ninive », vol. i, pls. 33-4.
Il est intéressant de comparer cette scène à celle de l’époque de Sargon dans laquelle des bateaux semblables, avec des proues à la forme d’une tête de cheval et un mât pour lever la voile, sont représentés pour le transport du bois vers le bas Euphrate, voir Botta, « Monument de Ninive », tome i, planches 32-4. Il semblerait que le panneau initial trouvé à Nimrud soit resté là bas. Le fragment présent a été acheté en 1908.

 
     


Bibliographie :


E. Unger, Die Reliefs Tiglatpilesars III aus Nimrud, Publikationen der Kaiserlich Osmanischen Museen, vol. V, Kaiserlich Osmanischen Museen, Constantinople , n° 15
M.P.E Botta, Monument de Ninive, Imprimerie Nationale, Paris , 1849, pl. 32-4
A.H. Layard, Nineveh and its Remains, John Murray, London , 1849, vol. 2, p. 382-395
S. Smith, Assyrian Sculptures in the British Museum from Shalmaneser III to Sennacherib, British Museum Press, London , 1938, pl. 24
R.D. Barnett; M. Falkner, The Sculptures of Ashur-nasir-apli II (883-859 B.C), Tiglath-pilesar (745-727 B.C), Esarhaddon (681-669 B.C) from the Central and South-West Palaces at Nimrud, British Museum Press, London , 1962, pl. 17
L. Basch, Le musée imaginaire de la marine antique (MIMA), Institut hellénique pour la préservation de la tradition nautique, Athènes , 1987, p. 309-310, n° 652
 
 
© 2008-2014 Francis LEVEQUE - |