Rome Républicaine   :|:   Document

Monnaie de Caius Fonteius
22 octobre 2008 | par Francis Leveque | réf. : fr.302.2008
4e quart du IIe siècle av. J.-C. | [fr] monnaies
Rome, Rome ( Italie )

Premier membre de sa famille à exercer cette charge de confiance, Caius Fonteius est un homme nouveau originaire de Tusculum.

 

Denier d’argent de 20 mm de diamètre, pesant 3,80 g.

Nom de l’atelier : Rome

Date : 114-113 av. J.-C.

Recto :

Anépigraphe
Traduction : “/
Description : Tête imberbe janiforme de Fons ou Fontus ou des Dioscures (Castor et Pollux, les gémeaux) ; D à gauche sous le menton ; marque de valeur (XVI) en monogramme à droite sous le menton ; trois globules au-dessous.

Verso :

C. FO(NT)// ROMA.
Traduction : Caius Fonteius // Roma” (Caius Fonteius // Roma)
Description : Galère voguant à gauche avec un pilote et trois rameurs, l’acrostolium à la poupe du navire sous l’aplustre.

Commentaire :

Au droit, la tête janiforme de Fons ou Fontus, fils de Janus, pourrait constituer un jeu de mots avec la gens Fonteia qui prétendait descendre directement de ce dieu pour lesquels les Fontinalia avaient été instituées et avaient lieu le 13 octobre. Pour M. Crawford, il s’agit plutôt d’une représentation janiforme des Dioscures par analogie avec le denier frappé en 108-107 avant J.-C. (RCV. 184). Le même auteur rappelle que la gens Fonteia était originaire de Tusculum où les célèbres jumeaux (Castor et Pollux) étaient honorés.
Quant à Caius Fonteius, triumvir monétaire (monetales) en 114-113 av. J.C., il exerce là une fonction qui ne fait pas encore partie du cursus honorum et qui ne conduit donc pas encore au consulat. Il est légat propréteur, en 91-90, de Cnaeus Servilius Caepio qui met fin à la guerre Sociale. D’autres membres de sa famille occupent le même poste : Manius Fonteius 108-107, Marcus Fonteius en 87, Manius Fonteius C.f. en 95 (le même qu’en 108-107 ?) et P. Fonteius P.f Capito en 55.

Le revers présente une galère de profil vers la gauche. La coque est arrondie et décorée de 2 ligne en écailles de poisson. La proue est dotée d’un éperon à trois lames au dessus duquel une autre lame dépasse de l’étrave. Un immense stolos terminé par un bouton compose le sommet de l’étrave. La poupe s’élève légèrement plus haut, par un aphlaston dont on reconnait le disque et 3 rubans au dessus et 2 en dessous (acrostolium). Une ceinture de cordage enserre verticalement la poupe au niveau du timonier. Une série de 5 rames sort d’une casse de rames. On ne distingue pas de pont de combat au dessus des rames (c’est une galère aphracte).
Pour M. Crawford, ce revers serait une allusion à l’origine marine de Telegonus, fondateur de Tusculum. Il pourrait églement être une allusion à P. Fonteius Capitus, ancêtre du monétaire, préteur en Sardaigne en 169 avant J.-C. et qui aurait remporté une victoire navale.

Visiblement l’accent est mis sur les personnages embarqués sur cette galère. Le timonier se tient droit, l’allure fière, le bras gauche vers le bas vers un gouvernail, le bras droit à l’horizontal, passant par dessus une cabine et tenant un bâton vertical (une canne ?). La tête de 3 passagers dépasse (ce ne sont pas des rameurs car les rames sont au nombre de 5 et leur orientation vers l’avant serait une erreur). Une 2e cabine à toiture à double pente figure également devant les passagers.

Cette petite galère ne peut pas être une quinquérème car elles sont toujours cataphracte (donc pourvues d’un pont au dessus des rames). Un graffito d’Alba Fucens permet d’y reconnaitre une quadrirème.

Pour ce type, M. Crawford a relevé une estimation de 142 coins de droit et de 177 coins de revers. Au droit, l’alphabet n’est pas toujours accompagné de globules sous le buste. Je ne présente qu’une variante sur un autre denier de C. Fonteius. De nombreuses autres variantes sont à découvrir sur cgb.fr.

 
              


Bibliographie :


E. BABELON, Les monnaies de la République romaine (B) , n° 1, (Fonteia)
J.F. MOLINA, M.F. CARRERA, X. CALICO ESTIVILL , Catàlogo Monogràfico de los denarios de la Repùblica Romana (CMDRR) , n° 713
H.A. Gruber, Coins of the roman republic in the British Museum (BMC/RR), Londres , 1910, n° 599 var.
E.A Sydenham, The Coinage of the Roman Republic (CRR), Londres , 1952 (réimpr. 1976), n° 555
M.H. Crawford, Roman Republican Coinage (RRC), Cambridge , 1970, n° 290 /1
H. A. Seaby, Roman silver coins (RSC) , 1978-1987, n° 1
L. Basch, Le musée imaginaire de la marine antique (MIMA), Institut hellénique pour la préservation de la tradition nautique, Athènes , 1987, p. 420, n° 902
D.R. Sear, Roman coins and their values, the millenium edition (RCV), Spink and Son Ltd, Londres , 2000-2014, n° 167
R. ALBERT , Die Münzen der Römischen Republik (MRR), Gietl Verlag, Battenberg , 2003, n° 1068
 
 
© 2008-2014 Francis LEVEQUE - |