Grèce hellénistique   :|:   Document

Monnaie d’Histiée (1)
22 octobre 2008 | par Francis Leveque | réf. : FR.297.2008
Début du IIe siècle av. J.-C. | [fr] monnaies
Eubée ( Grèce )
 

Tétrobole d’argent de 16 mm de diamètre, pesant 1,92 g.

Nom de l’atelier : Istiaia (Histiée en Eubée)

Date : 196-168 av. J.-C.

Droit :

Anépigraphe
Traduction : /
Description : Tête de la nymphe Histiée (Ménade) à droite, coiffée d’une couronne de vigne.

Revers :

[ISTI]-AIEWN
Traduction : “Istiaia-Eubée”
Description : La nymphe Histiée assise à droite sur la poupe d’une galère ornée d’un aplustre, tenant la stylis de la main droite.

Commentaire :

Histiée était située dans l’est de l’Eubée. Grâce à son monnayage important, nous pouvons imaginer le rôle économique que la ville a détenu.

Le monnayage d’Histiée ne commencerait pas avant la seconde moitié du IVe siècle avant J.-C. avec une série lourde décrite par D. R. Sear comme une drachme de 3,60 g. qui pourrait être d’étalon rhodien. Ce poids correspond aussi à un pentobole (5) attique. Ce monnayage aurait été frappé pour commémorer l’expulsion, avec l’aide des Athéniens, du tyran pro-macédonien, Philistides, en 340 avant J.-C.

Histiée semble prendre une importance considérable après l’arrêt des émissions de la Ligue euboïque en 267 avant J.-C. La seconde série dont la fabrication débute après la proclamation de la liberté des Grecs à Corinthe en 196 avant J.-C., prendrait fin avec la chute du royaume de Macédoine. Son monnayage servit peut-être à stipendier les mercenaires des armées grecques à la veille de la bataille de Pydna en 168 avant J.-C.

Après la défaite macédonienne, la ville perdit de son importance et ne monnaya plus que du bronze.

Le choix du portrait et au revers, la poupe du navire, ne sont pas sans rappeler le monnayage autonome de Macédoine, lui aussi composé de tétroboles.

 
        


Bibliographie :


, The British Museum. Catalogue of the Greek Coins (BMC), Londres , 1873-1927 (réimpr. 1963-1965), n° 36
D.R. SEAR , Greek Coins and their Values (GC) , 1978, n° 2493 var
 
 
© 2008-2014 Francis LEVEQUE - |