Monde grec   :|:   Document

Ashmolean Museum



n° 1929.26


Termes techniques liés

pirogue

Liens Internet

Modèles en plomb de Naxos

Modèles en plomb de Naxos (1)
2 mai 2015 | par Francis Leveque | réf. : fr.1329.2015
IIIe millénaire av. J.-C. | [fr] modèle
Naxos, Iles de l’Egée ( Grèce )

Ce modèle de plomb représente-t-il une pirogue monoxyle ou constituée de planches ?

 

Ce modèle fait partie des 3 modèles de navires en plomb que possède l’Ashmolean Museum d’Oxford. Ils ont été acquis dans le commerce à Athènes et proviennent de Naxos. Ils ont reposé dans ce musée sans susciter de curiosité particulière pendant près de 30 ans avant d’être publiés par C. Renfrew en 1967.

Deux des trois modèles sont dans un état médiocre, le plomb s’étant pas endroits, oxydé jusqu’à tomber en poussière. Il en subsiste suffisamment, cependant, pour vérifier qu’ils sont tous du même type (comme le modèle de Liverpool), d’après L. Basch.

Ce modèle est le mieux conservé. Il présente une silhouette allongée et étroite. Les deux extrémités sont fortement relevées. L’une d’elles se termine par une tige de section ronde à laquelle les flancs viennent se raccorder. Il est composé de 3 lamelles de plomb martelées, l’une pour le fond et les deux autres pour les flancs verticaux. Le fond est légèrement bombé dans le sens transversal.

L’auteur semble avoir réalisé ce modèle avec beaucoup de soin. L. Basch pense qu’il est assez fidèle et fait deux remarques techniques : la vue de plan révèle un rétrécissement de la largeur juste avant la poupe qui a nécessité un raccord délicat avec les lamelle latérales ; et le fond de la coque s’abaisse nettement à proximité de l’étrave. Cette forme ne provient pas d’une déformation accidentelle, elle a été voulue, ce qui demandait un découpage très précis des lamelles de plomb avant de les assembler.

L’assemblage des trois lamelles de plomb est-il révélateur de la conception de la barque d’origine ? L. Basch concluait à la représentation d’une pirogue en planches d’une longueur de 12 fois sa largeur.

Longueur : 41 cm

 
                    


Bibliographie :


C. Renfrew, Cycladic metallurgy and the Aegean early bronze age, in AJA, vol. LXXI , 1967
L. Basch, Le musée imaginaire de la marine antique (MIMA), Institut hellénique pour la préservation de la tradition nautique, Athènes , 1987, p. 78-79, n° 154-156
S. McGrail , Early Ships and Seafaring : Water Transport within Europe, Livre numérique Google , 2014, p. 63, n° 2.3
 
 
© 2008-2014 Francis LEVEQUE - |