De la même période
Haut Empire Romain
|Déplier Analyses
|Déplier Documents
De la même région antique
Campanie
|Déplier Analyses
|Déplier Documents

  Haut Empire Romain   :|:   Document

Méduse et un port sur une mosaïque de Pompei

réf. : fr.1858.2019 | 16 janvier 2019 | par Francis Leveque
peinture - mosaïque | 1ère moitié du Ier siècle ap. J.-C.
Pompei, Campanie ( Italie )
Twitter Twitter

Cette maison est une des habitations les plus grandes (près de 1 800 m2) retrouvées à Pompéi. Elle est formée de la réunion de trois maisons sous le règne d’Auguste. Elle a été découverte 1879. Son nom provient de cette année qui est celle du XVIIIe centenaire de l’éruption du Vésuve. Un graffiti porte les noms de A. Rustius Verus et Tiberius Claudius Verus qui pourraient bien en être les occupants.

La mosaïque se trouve sur le sol du cubiculum (une chambre) situé au fond à gauche de l’atrium et qui fait face au péristyle.
La tête de Méduse occupe le disque central de la mosaïque. C’est la seule partie en couleur, le reste de la mosaïque est en tesselles noires et blanches. Deux panneaux rectangulaires présentent un paysage contenant une fortification urbaine avec un palmier, et deux bateaux devant un phare sur une île.

Les deux bateaux sont très simplifiés. On dirait aujourd’hui qu’ils sont comme pixelisés.

Le bateau principal, au centre, est de forme convexe. Il présente une pointe à l’avant dans le prolongement de la quille : il s’agit d’un taillemer. L’étrave est surmontée d’un faux-stolos en volute orientée vers l’intérieur.
La poupe est courbe et elle s’élève plus haut que la proue. On y repère une cabine et un gouvernail latéral.
Le moyen de propulsion mis en évidence est le mat et sa vergue sous laquelle les quelques points noirs semblent figurer une voile repliée. Il n’a pas de rames.

Le petit bateau de droite présente le même taillemer et une proue élancée avec un faux-stolos orienté vers l’avant. La poupe est courbe et élevée. De la coque sortent 3 rames à mettre en lien avec les 3 tesselles sur le pont qui pourraient donc repréenter chacune un marin.

Le phare sur l’île qui semble rocheuse (se bords sont irréguliers) est une tour crénelée.