De la même période
Crète minoenne
|Déplier Analyses
De la même région antique
Crète
|Déplier Analyses
|Déplier Documents

  Crète minoenne   :|:   Document

Le sarcophage d’Haghia Triada
22 avril 2015 | par Francis Leveque | réf. : fr.24.2008
Fin du XVe siècle av. J.-C. | [fr] peinture - sarcophage
Haghia Triada, Crète ( Grèce )

Ce sarcophage polychrome en pierre recouvert d’un plâtre peint représente une cérémonie funéraire où une maquette de navire est offert au défunt.

 

À quelques kilomètres de Phaistos (Crète), les ruines d’une villa ont été découverts par des archéologues italiens sur le site d’Haghia Triada au cours de campagnes de fouilles menées entre 1902 et 1914. La villa fut détruite à la fin du XVe siècle en même temps que les autres palais crétois. le musée le date de 1400-1380 av. J.-C.

Le sarcophage polychrome trouvé dans cette villa est l’unique exemple mis au jour d’une cérémonie d’inhumation dans la civilisation minoenne. Cette scène peinte au centre de l’un des côtés est bordée de frises décoratives.

La scène d’inhumation dépeint un sacrifice en l’honneur du mort (représenté à l’extrême droite). Deux femmes (tournées vers la gauche) se chargent des libations tandis que trois hommes (tournées vers la droite) apportent des offrandes au défunt. Un joueur de lyre se tient au milieu du groupe, derrière les femmes, montrant bien que la cérémonie se déroule en musique.

Parmi les offrandes sortant des réserves royales, l’encens et les huiles parfumées jouent un rôle primordial comme il est d’usage dans tout l’espace méditerranéen. Les offrandes alimentaires assurent, à l’orientale, la nourriture du dieu et du défunt. Les ingrédients les plus courant sont les épices (coriandre), les prémices agricoles (blé ou orge), le miel, le fromage, le vin, la vaisselle et le textile.

Sur cette scène d’offrande, le personnage le plus à droite porte un grand objet en forme de croissant qui a été identifié comme une maquette de navire. Ce navire est représenté par un vue plongeante. Il correspond aux navires courbes symétriques en croissant bien identifiés sur les sceaux minoens.

Pierre recouverte d’un plâtre peint, longueur : 138 cm.

 
              


Bibliographie :


A. Reinach, Le Sarcophage de Haghia Triada , in Revue archéologique, vol. 2 , 1908
L. Basch, Le musée imaginaire de la marine antique (MIMA), Institut hellénique pour la préservation de la tradition nautique, Athènes , 1987, p. 116, n° 224
W. Walgate, Narrative cycles on the Hagia Triada Sarcophagus , 2002
B. BURKE, American Journal of Archaeology 109 (2005) 403–22403 Materialization of Mycenaean Ideology and the Ayia Triada Sarcophagus, in AJA, vol. 109, n°3 , 2005
P.L. Martino, The Agia Triada sarcophagus : Interconnections between Crete and Egypt in the LBA, University of Maryland , 2005
 
 
© 2008-2014 Francis LEVEQUE - |