De la même période
Egypte pharaonique
|Déplier Analyses
De la même région antique
Egypte (Haute Egypte)
|Déplier Analyses
|Déplier Documents

  Egypte pharaonique   :|:   Document

Le remorqueur funèbre du convoi d’Ameneminet (tombe TT277)
16 novembre 2017 | par Francis Leveque | réf. : fr.1684.2017
XIIe siècle av. J.-C. | [fr] peinture
Egypte (Haute Egypte) ( Egypte )

L’artiste nous a montré ici le moment délicat qu’est l’accostage sur une berge aménagée.

 

La tombe fut découverte en 1917 par Lecomte du Nouÿ, en même temps que sa voisine, celle d’Amenemheb (TT 278) dont elle partage la cour. se situe dans la nécropole thébaine, plus précisément sur la colline de Gournet-Mouraï.

Elle appartient à Ameneminet, un prêtre au service du dieu Ptah-Sokar dans le Temple de Millions d’Années du pharaon Amenhotep III (1391-1353 av. J.-C.). Bien qu’elle soit inachevée, elle est dans un bel état de conservation. Le style des peintures est caractéristique de la fin de la XIXe dynastie, qui s’accentue sous la XXe dynastie (XIIe s. av. J.-C.) : les proportions ne sont pas respectées, pour mettre en valeur certaines scènes.

L’unique salle de la tombe présente des dimensions irrégulières : 3,40 x 2,50 environ. Les représentations de bateaux et barques se trouvent sur les parois ouest et nord qui présentent des registres continus.

Au registre supérieur du mur nord-ouest se trouve une scène particulièrement colorée. on y voit un convoi de 2 bateaux accoster la berge dans un décor floral et fluvial abondant. La berge aménagée à gauche et le cadre de cette pièce d’eau militent pour l’accostage en milieu anthropisé, voire dans un bassin aménagé spécialement comme l’Aménophium. Mais on ignore à quelle occasion les statues ont été ainsi sorties.

Le remorqueur en bois est également en forme de croissant. l’absence de timonier permet de montrer un marin qui s’assure de la fixation de la corde qui relie le remorqueur à la barque funéraire. Un gouvernail latéral sur pivot est présent dans son dos. Les 5 rameurs assurent la propulsion du convoi. A l’avant un sondeur communique avec l’homme à l’arrière. Juste derrière lui se trouve une cabine, un gaillard ou un siège.

 
        


Bibliographie :


J. VANDIER D'ABBADIE , Deux tombes ramessides à Gournet-Mourraï, in MIFAO , vol. 87 , 1954
B. PORTER, R. MOSS, Topographical Bibliography of Ancient Egyptian Hieroglyphic Texts, Reliefs and Paintings, vol. I, Theban Necropolis, Griffith institute , 1994, p. 353-354
F. KAMPP , Die thebanische Nekropole, Verlag Philipp von Zabern, Mainz am Rhein , 1996, p. 548-550
 
 
© 2008-2014 Francis LEVEQUE - |