De la même période
Egypte pharaonique
aucun document trouvé
De la même région
Egypte (Haute Egypte)
aucun document trouvé
Du même musée
in situ
aucun document trouvé

  Egypte pharaonique   :|:   Document

Le pèlerinage à Abydos de la tombe de Menna (4) : le bateau remorqueur au retour
4 novembre 2017 | par Francis Leveque | réf. : fr.1667.2017
1ère moitié du XVe siècle av. J.-C. | [fr] peinture
Thèbes (Louxor), Egypte (Haute Egypte) ( Egypte )

Cette barque est remorquée sur le Nil pour permettre au défunt de se rendre à Abydos.

 

La tombe TT69 de Menna à Thèbes est l’une des plus connues. Elle se visite et elle en est détériorée. Elle se compose d’une salle transversale et d’une salle longitudinale. Elle date du milieu de la XVIIIe dynastie, vers 1400 av. J.-C.

Sur le mur nord de la salle longitudinale, parmi un décor complexe Menna a fait représenter une scène de pêche et son pèlerinage à Abydos. Le voyage d’aller et celui de retour sont montrés en même temps, adossés. Dans les deux cas, un bateau tracteur en tire un second où les défunts sont assis.

Dans ce voyage le défunt remonte le Nil pour revenir à Thèbes. Le remorqueur utilise la voile et le vent du nord pour se rendre vers le sud. Le retour du voyage est donc représenté par les 2 bateaux de gauche.

Le bateau présente une forme en croissant symétrique. La décoration montre des lignes rouge transversales sur la coque qui sont peut-être témoin des ligatures qui maintiennent l’assemblage des planches de bois avec les extrémités. A la poupe un timonier manipule 1 gouvernail axial sur pivot. A la proue un pilote dans une cabine ou simplement abrité par un pavois, scrute la profondeur du fleuve avec une sonde.
Au centre 8 rameurs sont repos et tournent le dos à la marche. Un autre s’est penché à l’extérieur pour puiser de l’eau avec une gamelle. Sur le toit de la cabine imposante il n’y a plus d’objets.

Un matelot est monté sur la vergue du bas pour les manoeuvres de voile. Cette fois le bateau avance grâce à la voile carré tendue entre 2 vergues horizontales. De chaque côté du mat 6 drisses sont représentées. Elles se rejoignent au sommet du mat et l’autre bout de la corde est fixée à l’arrière du bateau. Ces drisses servaient à régler la hauteur des vergues.

 
           


Bibliographie :


C. Campbell, Two Theban Princes, Sons of Rameses III, Oliver and Lloyd, Londres , 1910
 
 
© 2008-2014 Francis LEVEQUE - |