De la même période
Haut Empire Romain
De la même région antique
Latium
|Déplier Analyses
|Déplier Documents

  Haut Empire Romain   :|:   Document

La trirème du monument funéraire de Cartilius Poplicola
6 février 2017 | par Francis Leveque | réf. : fr.1519.2016
4e quart du Ier siècle av. J.-C. | [fr] sculpture
Ostie, Latium ( Italie )

Nous ne détaillerons ici que le bateau qui fait partie d’une histoire plus large, sans doute un exploit mal identifié du défunt.

 

Le tombeau de C. Cartilius Poplicola, grand notable d’Ostie, a été érigé au début de l’époque augustéenne (Regio IV - Insula IX). Il se compose d’une base carrée de 6,20 m de côté revêtu de travertin, d’une partie centrale carrée de 4,70 m couverte de marbre de Luni, de travertin et de tuf, et d’un dé. Le couronnement est incomplet.

Sur la façade une inscription est gravée en l’honneur de cet homme politique des plus importants d’Ostie : huit fois duovir et trois fois censeur.

Le couronnement historié devait se développer sur tous les côtés. Il ne reste que la partie droite et le centre au dessus de la façade. Le centre est occupé par des soldats en arme conduits par un personnage qui les dépasse par la taille ; à droite, une trirème dont il manque le bloc central.

Le navire est pourvu d’une caisse de rames dont l’auteur a représenté la face antérieur, à l’extrémité, qu’il a rabattu pour nous en montrer la décoration. L’auteur de la sculpture a aussi réussi à faire figurer les rames et les sabords de nage (cercles) dans un ensemble irréaliste mais clair. Cette superposition de 3 cercles indique donc la représentation d’une trirème.

La proue supporte une plate-forme de combat où se trouve un soldat nu brandissant une lance et un bouclier. Elle se prolonge par une rangée de bouclier au dessus de la caisse de rames.

La proue comprend également un éperon à trois lames dans le prolongement de la préceinte basse, au dessus duquel figure un proembolon dans le prolongement de la préceinte haute. Son extrémité est décoré d’une figure animale. La volute du stolos est également décorée d’une tête humaine casquée, sans doute Minerve. Entre la fixation du stolos et la caisse de rames, le cercle peut être la représentation d’un oeil ou le sabord d’une ancre.

La poupe s’élève haut au dessus d’un buste (celui du timonier ?) par les 4 branches d’un aphlaston, et un disque à leur point de fixation.

 
                                


Bibliographie :


R. Meiggs, Roman Ostia, Clarendon Press, Oxford , 1960, p. 191–192, n° 457
L. Basch, Le musée imaginaire de la marine antique (MIMA), Institut hellénique pour la préservation de la tradition nautique, Athènes , 1987, p. 436-437, n° 949
 
 
© 2008-2014 Francis LEVEQUE - |