Egypte pharaonique   :|:   Document

Chantier naval dans le mastaba de Niankhkhnoum et Khnoumhotep
27 décembre 2014 | par Francis Leveque | réf. : fr.1251.2014
3e quart du XXVe siècle av. J.-C. | [fr] peinture - sépulture
Saqqarah, Egypte (Basse Egypte) ( Egypte )
 

Le mastaba de Niankhkhnoum et Khnoumhotep se trouve au Nord de Saqqarah, entre la pyramide à degré de Djéser et celle d’Ounas. Le monument été redécouvert en 1964. Le mastaba a été construit avant la chaussée d’Ounas, soit pendant le règne du roi Niousserre, 6ème roi de la Ve dynastie (2460-2430 av. J.-C.), ou au plus tard celui de son successeur immédiat, Menkaouhor (2430-2420 av. J.-C.).

Les deux hommes sont peut être deux frères, deux hauts fonctionnaires : Niankhkhnoum et Khnoumhotep. Ces deux patronymes font référence au dieu Khnoum, dieu potier démiurge à tête de bélier, surtout honoré à éléphantine (près d’Assouan).

L’accès aux chambres funéraires se faisait par un puits caché, situé sous le 2e vestibule. L’ensemble des pièces du mastaba (l’entrée, la cour et l’antichambre) étaient accessible aux vivants pour permettre le culte de la mémoire des deux défunts.

La décoration du mur nord de la première chambre comporte la représentation d’un chantier naval au dessus de la porte.

PNG - 29.2 ko
Dessin
F. LEVEQUE

La scène de gauche montre des hommes qui transportent un tronc d’arbre brut, conservant encore des départs de branches. Ils sont disposés par 4 : 2 binones de chaque côté du tronc porte une barre à l’épaule et une corde relie les 2 barres en passant sous le tronc. Ainsi l’épaule des hommes est préservée, la force de chacun est utilisée au mieux et cette organisation permet de soulever de lourds troncs.

A droite, un homme scie une poutre ou une planche selon un dispositif vertical. Un second homme apporte une massette et un ciseau à bois. Un 3e homme accroupi taille une pièce de bois à l’aide d’une herminette.

Au centre, des charpentiers ont placé la coque de leur barque sur des étais. Ils obtiennent ainsi la courbure souhaitée. On repère à droite la poupe plus élevée que la proue (à gauche). L’homme de droite maintient une pièce tandis que son compère semble enfoncer une cheville(?) de fixation. Les 2 hommes du centre semblent occupés à installer une structure (la cassure du décor ne permet pas de distinguer). Les hommes à gauche (malgré les cassures) paraissent donner de grands coups d’herminette (pour tailler le bois) ou de marteau (pour enfoncer une cheville ?).

 
        


Bibliographie :


A.M. Moussa, H. Altenmüller, Das Grab des Nianchchnum und Chnumhotep, Ph. von Zabern, Mainz am Rhein , 1977
 
 
© 2008-2014 Francis LEVEQUE - |