De la même région antique
Egypte (Haute Egypte)
|Déplier Analyses
|Déplier Documents
De la même période
Egypte pharaonique
|Déplier Analyses

  Egypte pharaonique   :|:   Analyse

Les navires gerzéens du couteau de Gebel el Arak

Double scène de combat sur mer et sur terre


10 avril 2008 | par Francis Leveque | *fr | Fin du IVe millénaire av. J.-C. | Gebel el-Arak, Egypte (Haute Egypte) ( Egypte )
 

Ce couteau comporte sur le manche en dent d’hippopotame deux scènes de combat l’un sur terre, l’autre sur mer. Les navires de l’époque gerzéenne sont de types différents.

Composé d’un manche taillé dans une dent d’hippopotame et d’une lame de silex, ce couteau a été acheté en Egypte à un marchand qui l’a dit provenir du Gebel el Arak.

Le recto présenté ici représente deux scènes de combat l’un sur terre, l’autre sur mer. Le verso montre un personnage barbu maintenant en respect deux lions, thème fréquent en Mésopotamie à la même époque mais rare en Egypte.

Les navires disposés sur 2 lignes sont de types différents. Ceux du haut (avec leur cabine, leur mat d’enseigne, leurs emblèmes au sommet d’une proue et d’une poupe verticale) n’ont aucune ressemblance avec d’autres représentations découvertes en Egypte. Ils seraient plutôt de type syrien ou mésopotamien. Ceux du bas sont clairement du type "bateau-boomerangs" de l’époque gerzéenne. Ils possèdent peu d’équipement à par une cabine en forme de siège.

Les hommes au crâne rasé semblent perdre la bataille face aux hommes aux cheveux longs. Cette bataille fait penser à l’entrée de populations sémitiques, à la fin de la période gerzéenne (fin du IVe millénaire), dont l’apport linguistique est attesté.

Les cabines étant généralement placées au milieu ou à l’arrière des bateaux, la flotte égyptienne se dirige donc vers la gauche, et la flotte syrienne victorieuse vers la droite.

Le même thème a peut-être été représenté plusieurs fois. Le fragment de palette de la fin de la période pré dynastique (vers 3200-3100) montre, comme sur le couteau ci-dessus, les deux même type de navires : celui de type égyptien gerzéen (à droite, avec sa pointe à la poupe) et l’autre de type syrien (avec son enseigne au sommet de l’étrave).



Bibliographie :


G. Bénédite, Le couteau de Gebel el-Arak, étude sur un nouvel objet préhistorique acquis par le Musée du Louvre, in Monuments et Mémoires (Fondation Eugène Piot), vol. XXII, PUF, Paris , 1916
R. Dussaud, Egypte et sémites aux hautes époques, in Syria, vol. 16-3 , 1935
, Le décor asiatique du couteau de Gebel el-Arak, in Bulletin de l'Institut Français d'Archéologie Orientale du Caire, vol. 68 , 1969
L. Basch, Le musée imaginaire de la marine antique (MIMA), Institut hellénique pour la préservation de la tradition nautique, Athènes , 1987, p. 57
R. M. BOEHMER, Gebel-el-Arak und Gebel-el-Tarif-Griff : keine Fälschungen, in Mitteilungen des Deutschen Archäologischen Instituts. Abteilung Kairo, vol. 47, Von Zabern, Mainz am Rhein , 1991
E. Delange, Le poignard égyptien dit du Gebel el-Arak, Somogy - Musée du Louvre , Paris , 2009
 
 
© 2008-2014 Francis LEVEQUE - |