Egypte pharaonique   :|:   Analyse

La scène des chefs de clan gravée au Wadi Wasil

15 novembre 2014 | par Francis Leveque | *fr | graffiti | IIIe - IVe millénaire av. J.-C. | Wadi Wasil, Egypte (Haute Egypte) ( Egypte )
 

Ce graffiti du Wadi Wasil est très original. Il est le seul à présenter autant de personnages dans un bateau. La silhouette des 2 plus grande figures a été interprétée comme de symboles de chef, d’où le nom donné à cette gravure de « bateau des chef de clan » (« Chieftains boat »).

Le bateau principal ...

La coque du bateau est plate et permet le transport de 5 personnages. La proue et la poupe sont verticales, quasi symétriques, mais l’ornement sommital change. A gauche, la poupe(?) se termine par un petit trait horizontal et donne l’apparence d’un bec, peut-être surmonté par un arc de cercle. A droite, la proue(?) est ornée de 2 longs rayons centrés sur un cercle, et, dessous, 2 traits obliques rappelant le même détail visible sur des enseignes dessinées sur des vases de la période Nagada II.

... et ses passagers

La tailles des personnages varie ce qui donne davantage d’importance à certains. L’auteur alterne de gauche à droite : 1 petit puis un grand et ainsi de suite. Cependant, parmi les trois petits, leur taille est croissante d gauche à droite. Il en va de même pour les 2 plus grands puisque que celui de droite dépasse en hauteur celui de gauche.

Les deux grands personnages présentent une silhouette similaire. Ils se tiennent debout sur le pont. Les jambes sont courtes et le corps est longiligne. Ils donnent l’impression d’être vêtus d’une longue robe serrée. Deux longs traits parallèles s’élèvent au dessus de leurs têtes comme une haute coiffe distinctive. Les bras présentent une forme reconnaissable : le bras est à l’horizontal mais l’avant bras est dirigé vers le bras. Un long trait rejoint les 2 mains. Ils semblent dont tenir fermement un bâton ou porter un plateau.

Les trois petits personnages ont le même profil. Mais seul celui du centre ne porte pas de coiffe. Aucun des trois ne porte quelque chose, leurs bras sont droits vers le bas.

La barque de dessous

Cette petite barque présente le même profil : coque plate, proue et poupe sont verticales. La poupe est ornée d’un bec (a gauche).

Le personnage debout est bien dessiné avec ses 2 bras vers le bas comme les personnages du navire principal.

La barque du dessus

Cette petite barque présente le même profil : coque plate, proue et poupe sont verticales. La poupe est ornée d’un bec (a gauche).

Le personnage principal est debout sur la coque. Deux longs traits verticaux au dessus de sa tête laissent imaginer une parure, un couvre-chef, un signe distinctif important. Ses deux bras sont visibles de chaque côté du corps et manifestement orientés vers l’avant du bateau (vers la droite). Il semble tenir un objet long et courbe dans sa main située à droite. Autour de lui, sur le pont, apparaissent des traits verticaux surmontés d’une boule, sans doute la représentation de rameurs, 5 à gauche et 6 à droite.

La barque de droite

Cette petite barque présente le même profil : coque plate, proue et poupe sont verticales. La poupe est ornée d’un bec (a gauche).

Sur le pont apparaissent 11 traits verticaux surmontés d’une boule, sans doute la représentation de rameurs.

Le personnage ne semble pas reposé sur le pont. Ses 2 bras ont la même disposition : bras à l’horizontal et avant-bras vers le bas. Sur sa tête une parure composée d’un trait horizon et de 4 traits verticaux posés dessus, lui donne l’allure d’un personnage important.

Interprétation

Cette scène rappelle la fête annuelle « la Bonne rencontre » au cours de laquelle Hathor venait de Dendérah en bateau pour rendre visite à son époux Horus à Edfou, accompagnée de nombreux pèlerins. Le bateau principal avec ses 5 personnages est remorqué par le bateau de droite dans lequel les rameurs sont représentés. La barque du haut a pu remplir le même rôle. Ainsi 2 barques remorquent le bateau principal comme sur la représentation de la même fête sur l’un des murs du temple d’Edfou construit 3 000 ans plus tard.



Bibliographie :


A.E.P. Weigall, Travels in the Upper Egyptian deserts , W. Blackwood and Sons, Londres , 1909
Hans A. Winkler, Rock-drawings of southern upper Egypt : Sir Robert Mond desert expedition, Oxford University Press, Londres , 1938-1939
D. Rohl , The followers of Horus : Eastern Desert survey report, Institute for the study of interdisciplinary sciences, Basingstoke , 2000
Toby A. H. Wilkinson, Genesis of the Pharaohs : Dramatic New Discoveries Rewrite the Origins of Ancient Egypt, Thames & Hudson Ltd , 2005
 
 
© 2008-2014 Francis LEVEQUE - |