De la même période
Haut Empire Romain
De la même région antique
Campanie
|Déplier Analyses
|Déplier Documents
  Haut Empire Romain   :|:   Document
 
La fuite d’Icare et Dédale à Pompei
réf. : fr.1803.2019 | 11 janvier 2019 | par Francis Leveque
peinture | 3e quart du Ier siècle ap. J.-C.
Pompei, Campanie ( Italie )
Twitter Twitter

L’auteur a représenté la partie optimiste du mythe d’Icare : lorsqu’il vole à juste altitude, ni trop haut, ni trop bas. Parviendra-t-il à rester raisonnable ?

 

Cette peinture est conservée à Naples mais la provenance exacte n’est pas mentionnée. Elle est datée de la dernière période pompéienne, 45-79 ap. J.-C.

Dimensions :
- Hauteur : 37 cm
- Largeur : 36 cm

Le thème représenté est celui du mythe d’Icare que l’on voit ici avec des ailes. Icare est le fils de Dédale qui travaille pour le roi Minos. C’est lui, Dédale, qui construit le labyrinthe pour y cacher le Minotaure, fils de la reine Pasiphaé et d’un taureau blanc donné par le dieu Poséidon. Dédale est aussi celui qui conseille à Ariane, fille de Minos et Pasiphaé, de doter Thésée d’un fil pour lui permettre de ressortir du labyrinthe après avoir tuer le Minotaure.
Suite à ses trahisons multiples, Minos condamne Dédale à l’enfermement dans le labyrinthe. Pour fuir, alors que Minos contrôle les mers, Dédale eut l’idée de fabriquer des ailes semblables à celles des oiseaux, confectionnées avec de la cire et des plumes. Il met en garde son fils, il lui interdit de s’approcher trop près de la mer, à cause de l’humidité, et du soleil, à cause de la chaleur. Mais Icare, grisé par le vol, oublie l’interdit et prend de plus en plus d’altitude. La chaleur fait fondre la cire et il en perd ses plumes. Sa chute le précipite dans la mer qui porte alors désormais son nom.
Pour Pausanias, auteur du IIe s. ap. J.-C., Dédale et Icare fuient la Crète dans de petites nefs. Puis le corps d’Icare est retrouvé sur les rives de l’île de Samos par Héraclès, qui lui donne une sépulture.

Sur cette peinture on retrouve Icare en plein vol. Au dessous, une embarcation avec 2 personnages. Celui de droite, barbu, manoeuvre le gouvernail, l’autre paraît plus jeune. Tout en bas, le corps d’Icare est retrouvé sur une plage par un petit personnage à gauche.
Peut-être une autre barque a-t-elle été représentée, grisée, masquée dans les flots, entre la barque et la plage.

 
 
        
 
 
 
 
© 2008-2014 Francis LEVEQUE - |