Occident pré-Romain   :|:   Document

La Pirogue du Mésolithique de Noyen-sur-Seine
25 octobre 2012 | par Francis Leveque | réf. : fr.666.2012
VIIe millénaire av. J.-C. | [fr] bois
Gaule ( France )
 

Cette pirogue a été découverte à l’occasion de travaux archéologiques préalables à la mise en exploitation d’une gravière à Noyen-sur-Seine (Seine-et-Marne), de 1983 à 1987. Ce chantier archéologique a mis en évidence un ensemble exceptionnel d’objets en bois d’époque mésolithique parmi les plus anciens en Europe (environ 9 000 ans).

Retrouvée près d’un bras mort de la Seine en 1984, cette pirogue a été fabriquée à partir d’un seul tronc de pin sylvestre. La technique d’évidement a sans doute été celle du feu.

Cette embarcation mesure en l’état actuel 4 mètres de longueur, mais sa longueur estimée dans son état originel est de 5 à 6 mètres. Sa largeur varie de 50 à 55 cm et sa hauteur est voisine de 20 cm. La datation 14C a donné 7960 ± 100 BP soit 7190-6450 av J.C. (Gif-6559).

Outre la pirogue, le site archéologique de Noyen-sur-Seine a révélé une importante série de vanneries, dont des nasses de pêche. Ces objets en bois, conservés pendant plusieurs millénaires dans des dépôts naturels de tourbe constamment humides, sont dits « gorgés d’eau ». Pour pouvoir être exposés à l’air, après leur découverte, ils nécessitent d’importants traitements de conservation.

Cette pirogue du Mésolithique a été imprégnée de résine (polyéthylène glycol) puis passée dans un lyophilisateur avant de pouvoir être présentée au musée départemental de Préhistoire d’Île-de-France de Nemours.

Les différentes fouilles du site de Noyen-sur-Seine (de 1970 à 1987 et de 1992 à 1993) ont livré de nombreux vestiges correspondant à 9 millénaires d’occupation humaine.

Une grande barque carolingienne a été découverte à 500 mètres du lieu où avait été découverte précédemment la pirogue monoxyle du Mésolithique, elle aussi conservée au musée de Nemours. Sa conception, à partir d’un seul tronc de chêne, montre d’importantes similitudes techniques avec la pirogue mésolithique, bien que près de 8 millénaires les séparent.

 
        


Bibliographie :


D. Mordant, Noyen-sur-Seine avant le Néolithique : des vestiges mésolithiques en milieu humide, in Bull. du Groupement archéologique de Seine-et-Marne, vol. 28-31, années 1987-1990 , 1992
 
 
© 2008-2014 Francis LEVEQUE - |