De la même période
Rome Républicaine
De la même région antique
Iles de l’Egée
|Déplier Analyses
|Déplier Documents

  Rome Républicaine   :|:   Document

L’ancre de l’épave d’Anticythère
18 juin 2016 | par Francis Leveque | réf. : fr.1513.2016
2e quart du Ier siècle av. J.-C. | [fr] ancre
Anticythère, Iles de l’Egée ( Grèce )

Au milieu des oeuvres d’art et mécaniques, il est rare de trouver une mise en lumière des restes du bateau.

 

Cette ancre a été découverte lors des fouilles de 1976 sur l’épave découverte au large d’Anticythère.

L’épave

Les monnaies découvertes dans l’épave (32 tétradrachmes de Pergame et 4 tétradrachmes d’Éphèse) ont été émise en 87 av. J.-C. Le navire rapportait peut-être une part du butin de Sylla après la guerre entre Rome et Mithridate VI, roi du Pont, 86-82 av. J.-C..

En 1900, des pêcheurs d’éponges de l’île grecque de Symi découvrent l’épave et une partie de sa cargaison. De novembre 1900 à septembre 1901 une première campagne de fouilles permet d’identifier le bateau et de remonter quelques objets.

En 1976, Jacques-Yves Cousteau met son bateau, la Calypso, à la disposition du gouvernement grec pour récupérer une partie de la cargaison qui comprend des centaines d’objets, dont des statues en bronze et en marbre. Mais la trouvaille la plus fameuse reste le "mécanisme d’Anticythère".

Les fouilles de 2014 permettent de redéfinir la taille du bateau qui aurait alors atteint 50 mètres. Parmi les nouveaux objets retrouvés sur l’épave, figure une lance de bronze de 2 mètres de long, probablement rattachée à l’origine à une statue de grande taille. Une cartographie complète des lieux en 3D répertorie toutes les avancées réalisées depuis la découverte du navire.

 
     


Bibliographie :


P. Pomey, La navigation dans l’Antiquité, EDISUD, Aix-en-Provence , 1997, p. 181-182
 
 
© 2008-2014 Francis LEVEQUE - |