De la même période
Haut Empire Romain
De la même région antique
Campanie
|Déplier Analyses
|Déplier Documents
  Haut Empire Romain   :|:   Document
 
Galères dans leur navalia - Pompei (2)
réf. : fr.419.2009 | 27 août 2009 | par Francis Leveque
peinture | Milieu du Ier siècle ap. J.-C.
Pompei, Campanie ( Italie )
Twitter Twitter

Pompéi nous a fournis plusieurs exemplaires de ces navalia, où l’on voit des galères dans leur hangars couverts.

 

Lorsqu’elles sont inutilisées (peut-être l’hiver) ou pour leur entretien, les galères étaient stockées dans des hangars (navalia). Ils sont rarement représentés. Encore moins avec les galères sous chacune des arches.

Je n’ai pas encore retrouvé la provenance exacte de cette peinture conservée au musée de Naples.

Jal supposait que les traits obliques aboutissant sous les caisses de rames étaient des rames. Assman avait logiquement corrigé cette erreur : il s’agit en fait des étais qui maintiennent le bâtiment en équilibre.

Sur la caisse de rames des séries de 3 points disposés en quinconce représentent les sabords de nage et montrent qu’il s’agit sans ambiguïté de trirèmes. Elles sont équipées d’un éperon trident (dans le prolongement de la quille) mais aussi d’un proembolon à mi-hauteur de l’étrave, dans le prolongement d’une préceinte.

Au sommet des 2 proues, la volute représente un faux-stolos qui protège le gaillard.

Au dessus du plat-bord 4 robustes poutres dépassent ouvertement. Il s’agit sans doute de structures permettant de fixer des cordages.

 
 
        
 

Bibliographie :

  • A. Jal, Archéologie navale, A. Bertrand, Paris , 1840, vol. I, p.24
  • E. Assmann , Zur Kenntnis der antiken Schiffe, in Jahrbuch des deutschen archäologischen Instituts, vol. 4, JdAI , 1889, p.100
  • L. Basch, Roman triremes and the outriggerless Phoenician trireme, in The Marine's Mirror, vol. 65, MM , 1979, p.292
  • L. Basch, Le musée imaginaire de la marine antique (MIMA), Institut hellénique pour la préservation de la tradition nautique, Athènes , 1987, p.437-439, n° 956
  •  
     
     
     
    © 2008-2019 Francis LEVEQUE - |