Grèce siècles obscurs   :|:   Document

Musée royal de l’Ontario



n° ROM2005_4032_1


Thèmes liés

timonier - rameurs visibles

Termes techniques liés

gouvernail

Liens Internet

Cratère du Musée Royal de l’Ontario

Dière du cratère de Toronto
4 février 2009 | par Francis Leveque | réf. : FR.386.2009
Fin du VIIIe siècle av. J.-C. | [fr] céramique
Thèbes (Louxor), Grèce centrale ( Grèce )
 

Ce bol provient de Thèbes mais a été produit dans un atelier attique à la fin de la période géométrique (vers 710-700 av. J.-C.).

Le peintre utilise 2 nuances de couleur : une couleur foncée pour la quasi totalité de l’image, une couleur claire pour une ligne sinueuse à l’avant et pour la poutre sur laquelle sont plantés les tolets des rames du rang supérieur. Cette pratique pourrait rapprocher cette céramique de la période suivante, la période archaïque.

Afin de pouvoir les distinguer, l’artiste a écarté le tolet des rames, alors qu’elles y sont fixées et maintenues par une estrope.

L. Basch estime que les bancs de nages des 2 rangs de rameurs devaient être distants d’au moins un mètre. Ainsi la proportion des deux parties des avirons de chaque côté du tolet est identique à chaque rang (2/3 - 1/3). L’angle de pénétration dans l’eau des 2 rangs de rame est identique. Et la pavois protège le torse des rameurs du rang inférieur.

L’effort de traction se reportent sur 2 lisses de nage qui sont 2 poutres longitudinales renforcées et qui formaient les préceintes. Elles étaient unies d’un bord à l’autre par des baux sur lesquels s’asseyaient les rameurs.

L’éperon semble très massif, bien plus que celui des navires antérieurs à un seul rang de rameurs.

Le navire est suffisamment imposant ainsi. Il ne permet pas l’ajout d’un pont au dessus des rameurs (contrairement aux dières phéniciennes contemporaines).

h. : 22,8 cm ; diam. : 35,5 cm


Description : The Greeks never drank their wine pure ; they always mixed it with water, spices, herbs, honey and resin. Water would be brought to the table in a hydria and the wine in an amphora and they would be poured into a large mixing bowl called a krater. The blended wine would then be ladled out into drinking cups. The main frieze of this krater depicts a long ship with 19 rowers facing astern. Greek trade ships criss-crossed the Mediterranean carrying wine to all corners of the sea. The most renowned Greek wines came from Macedonia, Thasos and the Greek islands off the coast of Asia Minor.

circa 710-700 BC
Iron Age ; Greek Dark Ages ; Early Protoattic / Late Geometric

Centimetres : 22.8 (height), 35.5 (diameter)

 
              


Bibliographie :


F. Matz, Geschichte der griechischen Kunst, V. Klostermann, Frankfurt am Main , 1950, p. 67
A. Lane, Greek Pottery , Faber and Faber, London , 1956, p. 26, pl. 10b
L. Casson, Les marins de l’Antiquité, Paris , 1961
R.C. Anderson, Oared fighting ships from classical times to the coming of steam, Londres , 1962
Callipolitis ; D. Feytmans, Les ’Louteria’ attiques, Kalogeropoulos, Athènes , 1965, n° 31
G.F. Bass, A History of Seafaring, Thames and Hudson , 1972, p. 54, n° 4
H.G.G. Payne, Protokorinthische Vasenmalerei, P. von Zabern, Mainz , 1974, p. 9-10
L. Basch, Le musée imaginaire de la marine antique (MIMA), Institut hellénique pour la préservation de la tradition nautique, Athènes , 1987, p. 184-187, n° 387
 
 
© 2008-2014 Francis LEVEQUE - |