De la même période
Monde grec
De la même région antique
Iles de l’Egée
|Déplier Analyses
|Déplier Documents

  Monde grec   :|:   Document

Localisation indéterminée



Analyses liées

  • Déplier Enkomi-Alasia, port de commerce et port de guerre chypriote mycénien de l’Age du Bronze


  • Thèmes liés

    embarquement

    Termes techniques liés

    ornement de proue - mat - pont - ornement de poupe - calcet

    Liens Internet

    The Greek Age of Bronze
    Peinture mycénienne de Chypre
    [Pinterest] Amphoroid krater fragments

    Cratère mycénien d’Enkomi
    16 avril 2015 | par Francis Leveque | réf. : fr.1303.2015
    XIIIe siècle av. J.-C. | [fr] peinture
    Enkomi, Iles de l’Egée ( Grèce )
     

    Enkomi (Tuzla en turc) est un village situé sur la côte est de l’île de Chypre. Le site, occupé à l’Âge du Bronze (XIXe-XIe siècle av. J.-C.), est constitué d’une importante ville entourée de remparts cyclopéens abandonné ensuite au profit de la ville voisine de Salamine. Il a été un centre important d’exportation du cuivre et a entretenu des rapports étroits avec Ougarit.

    Le décor peint sur ce cratère représente deux navires similaires vus en coupe et des personnages.

    La quille des 2 navires est courbe, fortement arrondi. Les extrémités s’élèvent haut ; celle de gauche se termine par un décor floral ; celle de droite est courbe et est surmontée d’un oiseau (ce qui rappelle ). Quatre personnages se tiennent au fond d’une coque profonde. Une cloison verticale délimite un compartiment isolé à l’avant de chaque bâtiment. Un pont au dessus de leur tête couvre toute la longueur du bateau. Au centre, un mat prend appui sur la quille et se termine par 3 doubles boucles au sommet Ce sont sans doute des calcets comme sur les navires de Théra, pourtant l’habitude mycénienne est plutôt de n’en représenté qu’un seul (comme sur les fragments d’un cratère de Pyrgos Livanaton ou un pichet chypriote).

    Les personnages à l’intérieur des bateaux présentent une silhouette particulière avec un buste fin et très courbé vers l’arrière. Ils sont orientés deux à deux vers le centre du bateau, vers le mat. A l’extérieur des bateaux seul un personnage de grande taille présente la même silhouette.
    Sur le pont de chaque bateau, deux autres personnages présentent également une figure particulière. Les personnages de haute taille et de noble prestance semblent cachés derrière une grande structure quadrangulaire dont les bords forment un liseré continu et l’intérieur est décoré de lignes de pointillés. On ne voit que les têtes qui dépassent de profil. On repère le nez, un oeil et une longue chevelure. Un casque noir surmontés d’une petit plumet coiffe les têtes. Une barre oblique traverse chaque zone quadrangulaire sans auppui au sol ; les extrémités sont d’un côté, en haut, une sorte de croissant inversé et, en bas, trois fines lignes brisées.
    L’ensemble donne l’impression de soldats protégés derrière de larges boucliers et tenant une arme longue indéterminée (hache, pique, sceptre ?).
    A l’extérieur deux soldats du même modèle encadrent chaque bateau.

    Si la scène ne présente pas de combat, elle est fortement marquée par son aspect guerrier se déplaçant sur mer. On peut y voir la représentation d’une expédition militaire sur le départ. Ceci nous démontre que les bateaux ronds pouvaient être affectés à des fins militaires.

     
                  


    Bibliographie :


    L. Basch, Le musée imaginaire de la marine antique (MIMA), Institut hellénique pour la préservation de la tradition nautique, Athènes , 1987, p. 147-148, n° 311
    P.A. Mountjoy, A Bronze Age Ship from Ashkelon with Particular Reference to the Bronze Age Ship from Bademgediği Tepe., in American Journal of Archaeology , vol. 115 , 2011
     
     
    © 2008-2014 Francis LEVEQUE - |