De la même période
Haut Empire Romain
De la même région antique
Campanie
|Déplier Analyses
|Déplier Documents
Du même musée
Musée archéologique national de Naples

  Haut Empire Romain   :|:   Document

Musée archéologique national de Naples




Analyses liées

  • Déplier Documents de Pompei
  • Déplier Pompei - La maison du médecin ou du physicien


  • Thèmes liés

    navire de guerre - peche - scène nilotique - chasse

    Termes techniques liés

    barque

    Liens Internet

    F48.1 THE PYGMAIOI - Theoi.com
    Imaging Roman Africa - Reed College
    Les Pygmées de l’Antiquité grecque et romaine
    [archart.it] casa del Medico

    Chasse de pygmée - Pompei
    18 octobre 2009 | par Francis Leveque | réf. : FR.450.2009
    Milieu du Ier siècle ap. J.-C. | [fr] peinture
    Pompei, Campanie ( Italie )
     

    Cette scène représente une étonnante chasse à l’hippopotame dans un contexte nilotique.

    Sur une barque 2 chasseurs "pygmées" sont pris à partie par l’animal qui engloutie l’un des 2 chasseurs.
    La barque inclinée laisse entrevoir l’intérieur (ce qui est peu commun car on a toujours une vue des faces). On aperçoit le fond, dans lequel (c’est bien normal) reposent les pied du chasseur survivant et effrayé. Mais on distingue également un banc au milieu en travers, mais également une surface plane tout autour de la barque. Celle-ci était donc très adaptée à la pêche puisqu’elle permet de s’assoir de tous les côtés.

    Derrière la barque, un navire ayant le profil des navires de guerre s’approche. Sa voile est déployée et tous ses avirons sont sortis ; il approche donc à vive allure. Son apparence majestueuse contraste nettement avec la pauvreté apparente des autres intervenants. Pourtant aucun indice ne montre que les marins n’ont visiblement l’intention de venir en aide aux malheureux pygmées. Sont-ils venus en spectateur d’un macabre spectacle ? ou avaient-ils l’intention d’intervenir ?
    Le propriétaire se reconnaissait-il dans les personnes présentes dans ce navire ?

     
                  


    Bibliographie :


     
     
    © 2008-2014 Francis LEVEQUE - |