Haut Empire Romain   :|:   Document

Autel de Millinus Marcari Meonu
29 mai 2016 | par Francis Leveque | réf. : fr.1458.2016
IIe siècle ap. J.-C. | [fr]
Marseille (Massalía), Gaule ( France )

Le profil de cette barque en croissant a peu de liens culturels avec les savoirs-faire gallo-romains. Elle traduit davantage une influence étrangère mal assimilée.

 

Autel sculpté en marbre, d’époque romaine, découverte en 1614 à proximité immédiate de la place de Lenche, derrière ce qui était alors le couvent de Saint-Sauveur. Il porte une dédicace à Millinus Marcarii Meonu (CIL XII 402 ) et la représentation de deux personnages au dessus d’un navire. Il est daté du IIe s. ap. J.-C.

Dimensions :
- Hauteur : 66 cm
- Largeur : 60 cm
- Hauteur du socle : 7 cm

Les deux personnages au sommet de l’autel sont identifiés aux dieux Sucellus (gaulois) et Isis (égyptienne).

Le bateau est une barque en forme de croissant, symétrique, dont une extrémité se termine par une volute. les flots sont représentés par un rang de traits obliques. Deux gouvernails sortent de l’arrière.
L’espace entre le croissant et les flots n’est pas creusé. A l’avant il est même occupé par un dauphin. Ou l’artiste n’a pas terminé sa sculpture pour la rendre réaliste, ou il s’est arrêté volontairement. L’ensemble donne une impression d’inachevé, que l’artiste ne maitrisait pas ce genre de barque. D’ailleurs ce type de barque en croissant n’est pas courant en Occident, mais bien plus fréquent en Egypte. Cet espace inabouti entre la coque en croissant et les flots rend l’impression d’une barque mythique qui glisse au dessus des flots.

A l’avant, la proue terminée par une volute est représentée deux fois.

 
        


Bibliographie :


E. Espérandieu , Recueil général des sculptures sur pierre de la Gaule (Espérandieu I), vol. I, Alpes Maritimes, Alpes Cottiennes, Corse, Narbonnaise , Paris , 1907, n° 53
 
 
© 2008-2014 Francis LEVEQUE - |